Logement : les points essentiels pour bien acheter un appartement

Acheter un appartement n’est jamais anodin. Entre nous, je ne pense pas que l’on puisse seulement décider d’acheter un logement sans au moins avoir pris certaines choses en comptes. Alors oui, c’est indispensable de se préparer un minimum pour voir un peu à quels niveaux vous allez devoir rester vigilants. Puis, pensez aussi que ce sera toutes vos économies et une grosse partie de vos revenus à venir qui vont y passer. Autant faire en sorte de ne pas vous faire arnaquer avec quelque chose qui vous donnera des regrets jusqu’au siècle prochain.

immobilier-maison

Pour ma part, je rencontre beaucoup d’acheteurs qui se sont précipités à l’achat, et qui n’ont pas pensé à prendre l’avis d’un pro, ou même de se renseigner un minimum sur ce qu’il convenait de faire ou non avant de sortir le chéquier. Pas très prudent quand je pense que le but d’acheter un logement est tout de même l’assurance de pouvoir se mettre en sécurité à tous les niveaux. Je ne vais pas vous mentir : une attitude pareille ne vous apportera que des ennuis à la pelle. Et puisqu’il faut bien que vous sachiez à quoi vous en tenir, je vous propose de découvrir ces erreurs que vous ne devez pas commettre une fois que vous vous êtes décidé à investir dans un appartement.

Ne pas préparer votre budget

Ok, vouloir devenir propriétaire d’un appartement est une chose. Mais comment voulez-vous y arriver si vous ne faites pas en sorte de vous en donner les moyens ? Ce n’est pas un secret qu’il faut un bon budget pour acheter. Comme vous le savez sûrement, la grande majorité des français doivent recourir à un prêt pour pouvoir devenir proprio. Bien sûr, il y a aussi les aides sur lesquelles vous pouvez compter pour financer votre projet. J’ai toujours trouvé que l’idée d’aider les citoyens à acheter était une bonne initiative. Pour preuve, j’ai fait mes premiers achats en demandant un prêt auprès de ma banque, ainsi qu’une aide venant des allocations familiales.

Comme tout le monde, quoi ! Mais je trouve tout de même que la plupart des acheteurs sont de gros imprudents, dans la mesure où ils cherchent des financements sans même se poser les bonnes questions. La meilleure approche selon moi est de déterminer votre capacité d’achat avant de vous lancer dans votre projet d’acquisition. Déjà, ça vous donnera une idée de ce que vous pourrez rembourser, et donc de ne pas prendre un prêt qui soit trop conséquent. C’est ce que je considère invariablement : soyez raisonnable dans l’estimation de votre capacité à payer. Autre élément à ne pas négliger : demander une condition suspensive le prêt sur lequel vous comptez. Perso, je ne pense pas qu’il soit très difficile de demander cette condition, et puis ça vous servira de protection dans le cas où votre banque revient sur sa décision.

maison-immobilier

Ne pas prévoir les travaux

Il n’est pas rare qu’un appartement vous soit livré avec des travaux à effectuer. Sauf s’il a réellement été remis à neuf avant l’achat ou qu’il est situé dans un bâtiment qui n’a pas plus d’un an, je vous parie mes rames que vous allez devoir prévoir un budget travaux. Eh oui L’achat d’un appartement n’est pas toujours aussi simple qu’il en a l’air à première vue. Je ne vous conseille pas de vous lancer tout de suite pour autant ! J’ai souvent eu de mauvaises surprises compte à des travaux que je voulais faire, et croyez-moi : ce n’est pas toujours de là où vous les attendez que les petites bricoles vous tomberont sur la tête. Autant le dire tout de suite : vous ne pourrez pas exactement faire tous les travaux que vous voulez dans votre futur appartement. Avant d’avancer un devis sur ce qui pourra être fait ou non à votre avis, je vous recommande de vous en référer à ce que dit la charte de copropriété.

C’est un peu l’inconvénient de vivre en appartement je pense : pas toujours la possibilité de dégainer les couleurs que vous voulez, ni même de poser des panneaux dans des matériaux autres que ceux prévus par la copropriété. En cas de pépins, ce ne seront pas seulement vos voisins qui vont vous faire des misères. Par exemple, vous n’avez aucune obligation de garder une cloison, tant que cette petite modification n’a pas d’effets sur le reste de la propriété commune. Je veux dire par là que les retouches qui auront un impact sur les parties communes sont toujours les plus règlementées. Au lieu de demander vos infos dans le voisinage, ce serait mieux de poser les bonnes questions auprès des assemblées de copropriétaires. Au moins, les choses seront claires, et je pense que ce sera aussi plus simple si vous voulez obtenir rapidement l’autorisation pour les travaux sans recevoir le veto des autres copropriétaires.

Comments
  1. 1 année ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *